J’ai participé ce vendredi 11 Décembre à l’#UAC à l’atelier d’appropriation «Soignons les Certitudes avec les étudiants de l’Université d’Abomey-Calavi». Une initiative forte et utile de Héraut, le premier et historique journal universitaire du Bénin. Ma gratitude aux organisateurs et aux étudiants dont l’enthousiasme m’a fait chaud au cœur. J’ai fièrement accueilli les mots de remerciements portés par le directeur de publication Saturnin NOUKPO
Notre talentueux écrivain Constantin Amoussou nous a pour sa part émerveillés par sa brillante présentation de l’ouvrage #SoignerLesCertitudes, à la découverte symphonique de ses chapitres.
Somme toute, une rencontre conviviale et de transmission d’outils de développement personnel et collectif qui a permis aux étudiants de débattre et de dégager les principes devant guider leurs actions. En effet, il nous faut exorciser certains méandres et aller au-delà des chemins qui nous sont imposés. A en croire leurs témoignages, l’atelier fut véritablement enrichissant et inspirant pour eux.
C’est donc à travers des ateliers d’appropriation des principales thématiques développées dans l’ouvrage que les quatre groupes d’étudiants se sont avec ferveur exercés à:
– la gouvernance politique
– le genre et l’émancipation de la femme
– la citoyenneté économique
– faire face aux limites de notre environnement (en faisant appel à la spiritualité de l’effort).
La séance de restitution des travaux a démontré l’intérêt marqué des jeunes quant à ces enjeux contemporains.
Nous avons ensemble pu imaginer l’Afrique telle que nous la rêvons.
Se renouveler, voire se réinventer sans cesse, c’est ce que je leur ai notamment conseillé afin de rendre justice à leurs aspirations et s’adapter à un monde aux fluctuations effrénées. Nos universités classiques de part leur conception produisent hélas trop de demandeurs d’emplois en lieu et place de créateurs de richesse. Mais comme j’ai indiqué aux étudiants, ils peuvent individuellement juguler cet épineux dysfonctionnement en œuvrant chacun à son niveau à acquérir des compétences, au delà des diplômes, construire l’auto employabilité à travers un projet professionnel personnel.
C’est pourquoi la Team RM, Team des réflexions et Méthodes à succès privillegie les projets de capacitation. L’atelier s’est achevé par une cérémonie officielle dédicace de l’ouvrage #SoignerLesCertitudes à l’intention des étudiants. Par la voix du directeur de publication du Journal Heraut, ils ont pris l’engagement de disséminer le contenu.
Sur une note plus douce, mention spéciale à l’ensemble artistique et culturel de l’université qui nous a si tant égayés à travers son numéro spécial de la cours royale d’Abomey. #J’ai grave kiffé
„ Ce qu’il y a de plus inquiétant, c’est qu’on s’est habitué à penser que la discipline est pour faire plaisir aux autres, qu’elle ne nous sert que pour être un élégant social. C’est une méprise qui n’est pas souvent expliquée et qui dénature l’appel à la discipline dont fait écho toute éducation. On s’étonne que l’urbanité à laquelle s’identifie plein de jeunes soit un appel à la dépravation, à la promotion de tant de violents maux qui ruinent leur personnalité et leur santé “Reckya Madougou In #SoignerLesCertitudes chapitre 5 : Dans l’œil du Cyclone